Le Début d'un Rêve

 

 

Vétérinaire en aquaculture, installée aujourd'hui à Pénestin (Bretagne Sud), Raphaëla a toujours allié son métier et sa passion, la planche à voile, qu'elle découvre à seize ans grâce à un père voyageur qui ramène de ses pérégrinations cet étrange objet.

"J'ai su que ma vie allait changer dès cet instant", nous confie-t-elle ; elle ne s'était pas trompée.

C'est alors le début d'une longue histoire qui démarre à Pénestin, se poursuit dans la région nantaise, puis sur la côte californienne, Taïwan, le Bangladesh où elle sillonnera les côtes devant une population ébahie, l'Argentine et ses rivages infinis, le Cap Vert...

La planche à voile est son sixième sens, son soutien moral dans les moments difficiles.

Dès ses débuts en planche à voile, Raphaëla s'est fixée deux objectifs majeurs : traverser l'Atlantique et réussir des loopings.

Les loopings et les sauts elle s'y essaie dès que les bonnes dépressions du Sud-Ouest arrivent sur les côtes bretonnes. Au risque de se faire mal...

En vivant près de la mer, à son écoute, l'envie de faire cette traversée de l'Atlantique qu'elle avait enfouie au fond d'elle-même ressurgi avec encore plus d'intensité.

A la fin de l'année 1998 elle ne peut plus attendre, elle sent cet appel du large qui la taraude, c'est le moment, elle se lance et entraîne dans son sillage ses amis, sa famille qui la soutiennent et qui comprennent immédiatement que l'Histoire commence...

La route est alors encore longue avant le départ mais Raphaëla a la chance de croiser la route du premier professionnel qui l'écoutera et l'aidera à commencer à concrétiser son rêve.

Cet homme, c'est Fred Beauchêne, il sait de quoi il parle puisqu'il a lui-même traversé l'Atlantique en tandem en planche : c'était en 1985.

Une ancienne amitié avec Stéphane Peyron, un autre aventurier de la planche sur l'Atlantique lui permettra de frapper à la porte de Guy Saillard, l'homme qui conçoit et construit des engins flottants pour permettre à ces aventuriers de sillonner les surfaces liquides du globe.

Cette rencontre sera décisive : maintenant se concrétise le rêve, on réfléchit aux aménagements de la planche, à la position des footstraps, à la fixation étanche de toutes les pièces, Guy Saillard est un homme de minutie, de rigueur.

Ce rêve que Raphaëla fait depuis qu'elle a seize ans est en passe de se réaliser l'année prochaine, au beau milieu de l'Océan Atlantique pour ses quarante ans………