L'histoire de la traversée

 

ELLE EST PARTIE !!!

Ce matin 25 février 2000, à 11 heures heure française, Raphaëla s'est éloignée de la côte africaine à bord de sa planche.

Bon moral, grand soleil, petit vent : le départ s'est fait sous les meilleurs auspices.

2 bateaux l'ont accompagnée au cours de ce premier jour, calquant leur allure sur la sienne : 4 noeuds.

A 14 heures, elle se trouvait à 12 milles de la côte (25 km).

Le Grand Défi est relevé. Bonne route Raphaëla !

Le point du jour au mercredi 1er mars 2000

 

Le départ a bien été pris le vendredi 25 février à 10H19 GMT devant l’hôtel Espadon à Saly (80 km au sud de Dakar).

Les habitants de Saly, les estivants de la région et tout le personnel de l’Hôtel Espadon ont fait une haie d’honneur à Raphaëla qui avançait sur le ponton au bout duquel l’attendait le zodiac qui l’a conduit jusqu’à sa planche pour prendre le départ.

Le coup de canon a été tiré à 10H19 pour marquer officiellement l’instant du départ.

Les premières journées ont été difficiles dans une mer hachée et des vents forts. La première nuit fut tout entière consacrée à la veille des cargos qui font route vers l’Afrique du Sud.

Raphaëla a du également gérer le mal de mer pendant environ 48 heures dans une mer relativement grosse et croisée.

Depuis, la météo est devenue plus clémente avec des prévisions de vent de 10 nœuds et une houle ne dépassant pas 1,50 m.

Raphaëla se trouve actuellement dans une zone de calme et son objectif est d’en profiter pour tailler la route le plus longtemps possible dans la journée.

Elle a déjà fait quelques rencontres aquatiques tels des dauphins qui l’ont accompagnée une partie de la journée de lundi, des poissons volants et même son premier requin qui n’a fait que passer.

Raphaëla fait actuellement route vers les Iles du Cap Vert pour capter les alizés qui la conduiront vers la Guadeloupe.

 

Le point du jour au jeudi 2 mars 2000

 

Les conditions météo restent encore au grand calme ce qui ne facilite pas la progression de Raphaëla vers l’Ouest pour attraper les alizés qui doivent l’emmener vers la Guadeloupe.

Elle grignote jour après jour du terrain et nous faisons confiance à sa ténacité pour poursuivre sa progression.

Le PC Course reste fidèle au poste pour apporter courage et sourire à Raphaëla dans sa quête des alizés.

Elle a connu deux journées de navigation dans la brume, mais aux nouvelles de ce matin le soleil fait son apparition pour une journée qui devrait largement s’éclaircir.

Ce matin a été l’occasion d’un rendez-vous avec auquel avaient été conviés l’ensemble des sponsors qui participent à cette aventure. Etaient présents les représentants des montres Beuchat, Décléor, le Conseil Régional de Bretagne, CGU France, l’Hôtel Espadon, SCAC-Delmas et Vuarnet.

Un point a été fait sur les retombées Presse de la traversée qui est en cours. Elles sont aujourd’hui nombreuses tant dans la presse nationale que régionale. Les chaînes de télévision se sont également mises sur les rangs pour diffuser des images de la préparation en Bretagne et à Saly et le film du départ.

 

Le point du jour au samedi 4 mars 2000

 

Une première semaine difficile pour Raphaëla

Après un départ vendredi 25 février à 10H19 GMT de la merveilleuse plage de l’Espadon à Saly, Sénégal, Raphaëla a rencontré tout de suite des conditions de vent musclées avec 5 nœuds de vent de Nord.

Les premières et deuxièmes nuits ont dû être passées en dérive sans ancre flottante, à slalomer entre les cargos, les chalutiers russes et les pirogues sans feux, dans une mer de Nord courte et déferlante.

Un courant fort portant au sud a tout de suite poussé Raphaëla plus bas que la route normale. Dans ces conditions, le mal de mer tenace n’a pas permis à Raphaëla de gagner beaucoup vers l’Ouest. Depuis 4 jours, le beau temps revenu lui a autorisé un sommeil et des repas réparateurs, mais le faible vent du Nord (force 1 à 2) n’a malheureusement pas pu la propulser plus de 25 milles par jour.

Les prochains jours laissent espérer une inclinaison du vent vers le Nord Est, et un forcissement léger vers force 3. Avec un courant progressivement incliné vers le sud Ouest, la route de Raphaëla devrait commencer à s’allonger, rejoignant la route théorique d’ici une huitaine de jours.

Distance parcourue en une semaine depuis Saly : 215 milles environ.

 

Le point du jour au lundi 6 mars 2000

 

Jusqu’à vendredi 3 mars inclus la pétole a empêché Raphaëla de progresser aussi vite qu’elle l’aurait souhaité.

Mais le PC Course est au rendez-vous quotidien pour donner courage et force à Raphaëla dans sa conquête des alizés.

Elle nous a communiqué sa position ce matin à 8H00 (heure de Paris) : 11° 00 N / 21° 12 W.

Le courant est en train de s’orienter Sud-Ouest ce qui devrait faciliter sa progression vers l’Ouest.

Les prévisions météo pour les 2 jours à venir montrent un vent de l’ordre de 10 nds forcissant 15 nds et qui s’oriente progressivement vers le Nord Nord-Est.

Raphaëla nous a décrit samedi soir la rencontre qu’elle avait faite d’un banc d’orques qui est resté à distance respectueuse…

Elle nous a dit " On se sent petite chose face à de tels bestiaux. Je ne sais pas s’ils m’ont vue, je ne fais pas beaucoup de bruit ".

 

Cette semaine sera importante pour l’avancée de Raphaëla. Nous lui souhaitons tous grand courage et persévérance. Les témoignages d’amitié affluent jour après jour et lui sont retransmis régulièrement.

 

Le point du jour au mrdi 7 mars 2000

 

Au cours de la journée de lundi Raphaëla a pu couvrir la distance de 49 milles et a même pu reprendre un peu de latitude. La mer était aussi nettement plus formée, et quelques paquets de mer sont déjà entrés dans la planche. Sans gravité quand-même.

La position de Raphaëla ce matin à 8H30 est : 10° 51 N / 22° 03 W. La distance parcourue depuis hier même heure est de 49 milles, ce qui est très bien (c’est l’équivalent de Lorient-Le Pouliguen en une journée). Le courant porte un peu encore au sud-Ouest (environ 5 milles dans la nuit soit 0.5 nd) et s’infléchira Ouest après le 25° méridien.

Dans la journée de lundi, Raphaëla a utilisé sa voile de 6.60 m2 dans un vent de force 3 à 4 avec des pointes à 5. La vigilance reste cependant de mise dans la phase de gréement qui est toujours une étape délicate dans la mise en route.

 

Les prévisions météo pour aujourd’hui laissent espérer encore un vent de 15 nds. Il est important pour Raphaëla de sortir de cette galère au plus vite car derrière elle la pétole (calme plat) s’installe sur les côtes d’Afrique, due à une dépression située sur la Guinée.

Courage Raphaëla, fuis au plus vite vers l’Ouest.

 

Le point du jour au mercredi 8 mars 2000

 

Une fin de semaine de tous les dangers ….

Attention : Les trois prochains jours risquent très pénibles, nerveusement et psychologiquement.

Hier soir Raphaëla se plaignait d’une situation météo désastreuse avec un trou de vent de trois heures à l’heure de midi et ne comprenait pas sa faible avance et son retard par rapport aux prévisions de marche.

Pourtant, elle a encore fait 40 milles hier entre 6H00 GMT et 6H00 GMT aujourd’hui, malgré ce petit temps Ce matin la position est 10° 56’ N / 22° 42’ W. La dérive pendant la nuit a été d’environ 8 à 10 milles vers le Sud-Ouest.

Les prévisions météo ne sont pas terribles : aujourd’hui, demain et après-demain : vent faible Nord Nord-Est de 10 nds avec vraisemblablement des variations et des trous de vent. La raison en est l’affaiblissement de l’alizé entre Dakar et Cap-Vert, à la suite du positionnement de deux centre dépressionnaires : 1 se trouve au large des côtes du Maroc, l’autre se trouve sur la Guinée. Ces dépressions perturbent l’alizé. L’existence de ces dépressions a un lien avec le positionnement de l’anticyclone des Açores actuellement sur la France. Cette situation est une anomalie météo, car habituellement en mars c’est plutôt du mauvais temps et des giboulées sur la Bretagne.

La pluie devrait venir sur la Bretagne mais seulement dans quelques jours…

Alors vous tous qui envoyez des messages à Raphaëla dites-lui de tenir bon et d’avoir cette vertu indispensable en mer qui s’appelle la patience, d’avancer au maximum vers le 24° ou 25° W, là où l’alizé et le courant portent tous les deux vers l’ouest ; l’autoroute va s’ouvrir d’ici quelques jours. L’objectif est d’avoir à passer le 24° W d’ici la fin de la semaine. Cela fera 14 jours depuis Saly, mais il faut se garder d’extrapoler la moyenne de traversée entre le 17° et le 24° W sur le reste de la traversée.

Alors patience Raphaëla, tiens bon.

Faites lui de grosses bises et ouvrons tous la porte, ça lui fera peut-être un courant d’air !

 

Le point du jour au jeudi 9 mars 2000

 

Ce jour, jeudi 9 mars, la situation météo générale sur l’atlantique rend toujours la progression de Raphaëla difficile et lente. Elle a cependant réussi une avancée de 40 milles hier sur une journée de 8H de navigation, ce qui est très bien par petit temps (c’est l’équivalent de la distance entre Lorient et le Croisic dans la journée).

Il lui sera difficle de sortir de la zone de petits vents qui se trouve en périphérie de la dépression située sur la Guinée. La situation météo est anormale en ce moment puisqu’on observe aujourd’hui à Dakar un vent de 5 nœuds Nord-Ouest et seulement 5 à 10 nœuds aux îles du Cap Vert. Par ailleurs il fait beau sur la France et les açores vont prendre du mauvais …. C’est le monde à l’envers.

Un seul leitmotiv pour Raphaëla aujourd’hui : avancer vers l’Ouest. Elle nous a dit hier qu’elle commençait à trouver le temps long et elle s’accroche à l’espoir de voir le vent basculer au niveau du 25° méridien. Elle doit croire que encore et toujours qu’un peu plus loin le vent est portant et régulier, entre 10 et 20 nœuds, et que le courant sera complètement favorable.

Raphaëla nous te supplions : Apprends la patience et ne doute pas !

Angers, Lyon, Pénestin, la Californie, Paris, Lille et Saly sont en train de souffler pour toi. Tiens bon, l’autoroute est juste devant ….

Guy Saillard lui réserve une surprise pour la semaine prochaine qu’il enverra par pigeon voyageur : le moyen d’avancer la nuit en dormant et en profitant du courant porteur …

La position ce matin à 8H45 était : 10° 48’ N / 23° 22’ W.

La distance parcourue depuis Saly est de 428 milles (environ 800 km).

 

Tiens bon Raphaëla ! Tous les jours le Défi Atlantique réceptionne des messages et des copus de fil pour toi. Un seul mot de leur bouche : l’admiration !

 

Le point du jour au vendredi 10 mars 2000

 

C’est un week-end " dangereusement explosif " qui se profile, pour reprendre les termes de Guy Saillard, qui avait établi la route de Raphaëla et qui la suit quotidiennement.

Les Alizés sont bien là, pratiquement du 5° Nord au 20° Nord sur une hauteur de 1600 km jusqu’en Guadeloupe. Mais la dépression de Guinée les perturbe considérablement en se déplaçant vers l’Ouest et en rattrapant Raphaëla. Il est prévu que cette dépression s’affaiblisse seulement à partir de Mardi.

Sa position ce matin était 10° 43’ N / 23° 57’ W.

Les prévisions annoncent un vent de 10 nds. N / NE pour vendredi. Le vent samedi sera de 5 nds. Nord. Dimanche et lundi matin devrait être sans vent. Mardi verrait un vent variable de 5 nds N / E.

Raphaëla s’impatiente toujours sur sa faible progression, bien qu’elle ait parcouru 33 milles dans la journée d’hier. Pour reprendre ses propres termes, elle devient " spécialiste du petit temps. "

Le PC Course, Guy Saillard, Françoise Lecourtois, Alain Pichavant et toute la famille la soutiennent et lui remontent le moral pendant ces journées difficiles.

Vos témoignages par e-mail et par téléphone lui sont chaque jour transmis par le PC Course et la réconfortent beaucoup. Surtout, continuez de l’encourager !

 

Le point du jour au lundi 13 mars 2000

 

La pétole est toujours là et la progression de Raphaëla reste lente et pénible dans un petit souffle d’air qui vient du Nord et qui la rend peu manoeuvrante dans une zone où 2 routes de cargos se croisent.

Heureusement pour elle ces routes sont tout de même moins fréquentées que celle qui longe la côte africaine. Il n’empêche que Raphaëla a des émotions fortes car les cargos, qu’elle n’entend pas, surgissent de la brume parfois à moins d’1 mille de sa planche.

Nous venons juste d’avoir un appel de notre routeur, Guy Saillard, qui nous annonce un déblocage de la situation qui semblerait venir plus tôt que prévu. En effet, la patate de trou de vent qui s’étend sur le golfe de Guinée commencerait à reculer vers l’Est dès demain, laissant ainsi le champ libre aux alizés qui sont bien sur la zone où se trouve actuellement Raphaëla.

Nous savons aussi que Raphaëla est en ce moment en ligne avec lui pour prendre connaissance de ces bonnes nouvelles.

Mais il faudra encore du courage et de la patience à Raphaëla, et beaucoup d’énergie au PC Course pour soutenir son moral.

Sa position ce matin à 8H50 était : 10° 15’ N / 25° 17’ W.

Nous continuons à crouler sous les messages d’encouragement des amis, collègues, des écoles. Une seule pensée pour Raphaëla : Admiration de son courage et sa persévérance à avancer dans ce petit temps qui est très dur, ils le savent, pour le moral.

Nous avons reçu un appel d’un admirateur basé en Argentine que connaît bien Raphaëla. Son message d’amitié lui a fait chaud au cœur…

Le soutien collectif apporté à ton périple est sans faille, Raphaëla. Ne l’oublie pas !

 

Le point du jour au mardi 14 mars 2000

 

Comme prévu la journée de lundi s’est passée sans navigation, le vent étant nul toute la journée.

Raphaëla a donc choisi de faire quelques réparations, un peu de rangement et beaucoup de lecture

" J’ai fini le bouquin sur Christophe Colomb et j’attaque La Conquête de l’Ouest " nous a-t’elle dit.

Il est clair que tous les espoirs sont focalisés sur cette journée de mardi avec une prévision de vent de Nord-Est 5 à 10 nœuds…. Pas terrible.

Pour demain mercredi la prévision est de 10 nœuds nord-Est, même chose pour jeudi.

Méfions nous tout de même des prévisions à 4 jours…

Nous le confirmons, l’alizé existe partout, mais encore devant. Il y a une zone de transition entre la " bulle " sans vent qui était sur Dakar hier, et l’alizé du large. Il y a du vent qui va se rétablir dans le couloir Canaries / Cap Vert et qui va réalimenter la zone.

Il est toujours important pour Raphaëla de progresser au mieux vers l’Ouest pour éviter la dérive sud-Ouest qui existe dans la zone 25° / 27° W. Le courant devrait définitivement s’incliner Ouest dans les jours prochains.

Sa position ce matin : 9° 58’ N / 25° 28’ W.

Nous avons eu ce matin une information de source sûre : On a fait brûler un cierge dans la cathédrale de Dakar.pour renvoyer du vent à Raphaëla.

N’en doutons pas, l’alizé nouveau est pour bientôt …

Raphaëla vous remercie de tous vos signes d’amitié qui l’aident à affronter le grand calme.

 

Le point du jour au mercredi 15 mars 2000

 

L’information est toute fraîche de ce matin 8H50 : la brise est là et la dérive de cette nuit a été favorable (11 milles à l’ouest et 2 petits milles au sud).

Nous avons donc de sérieuses raisons de penser que le sourire et l’entrain reviennent progressivement.

La position de Raphaëla ce matin : 9° 57’ N / 26° 05’ W

Raphaëla a reçu dans la journée d’hier la visite de deux dauphins qui menaient le bal dans l’eau à proximité de sa planche. Un peu de distraction bienvenue car le vent n’était pas franchement au rendez-vous (5 nœuds). Elle a péniblement parcouru une trentaine de milles et n’a pu accrocher son harnais que 2 heures dans la journée.

Les courants sont en train de s’orienter de plus en plus vers l’ouest. La dérive cette nuit a été de 11 milles à l’ouest, le tout en dormant. C’est presque le paradis.

Dimanche est jour de pleine lune et selon une vieille histoire capverdienne, le vent augmente avec la lune.

Alors Raphaëla à toi le vent et les vagues.

 

Le point du jour au vendredi 17 mars 2000

La situation est proprement incroyable : Raphaëla entame son 22è jour de navigation à moins de 10 noeuds de vent de Nord Nord-Est.

Il est clair que des conditions aussi exceptionnelles n'avaient pas été envisagées avant le début de la traversée.

Une longue conversation avec notre routeur Guy Saillard ce matin nous a bien convaincus que tout est à l'envers sur la carte météo du globe. Une dépression située au sud des Açores perturbe complètement la circulation habituelle des courants d'air à cette période de l'année. L'isobare 1015 ha est très haut, aspirant du même coup la poche de trou de vent sur le golfe de Guinée et gênant considérablement la progression de Raphaëla.

Et le gros problème c'est que rien ne bouge, le petit temps semble durablement installé et le moral de Raphaëla est pour le moins chancelant.

Elle a croisé encore un bateau hier soir qu'elle n'a pas pu clairement identifier et qui n'a pas répondu au traditionnel appel VHF :"What ship ? What ship for Planche Beuchat".

Mais le PC Course est sur le pont pour lui insuffler courage et petit sourire dans cette éternelle pétole.

Sa position ce matin à 7H50 Z : 9° 44' N / 27° 05' W.

 

Merci encore pour tous les messages d'encouragement que nous recevons chaque jour.

 

Le point du jour au samedi 18 mars 2000

 

La journée de vendredi n’a pas encore permis à Raphaëla de bénéficier du moindre vent un peu intéressant pour la navigation. Le temps semble s’étirer indéfiniment et le moral de Raphaëla tangue quelque peu…

Elle a quand-même croisé quelques dauphins hier qui ont fait un bout de route avec elle.

Et puis elle a fait sa première rencontre avec des dorades coryphènes (la semaine prochaine tout sur ces animaux).

Le PC Course continue de lui transmettre les nombreux témoignages d’amitié qui nous parviennent chaque jour

Les prévisions météo ne se présentent pas sous un jour très favorable pour les trois jours à venir et Raphaëla aura encore besoin de beaucoup de courage pour résister à ce petit temps qui la mine.

Lors de son appel de jeudi matin Raphaëla a pu se mettre en contact avec Fred Beauchêne qui avait spécialement fait le déplacement jusqu’au PC Course. En connaisseur de la planche et de ce type de traversée, il a su trouver les mots qui ont réconforté Raphaëla.

Le point du jour au lundi 20 mars 2000

Le petit temps est toujours au rendez-vous et Raphaëla continue sa lente progression vers l'Ouest.

Mais nouveauté depuis 2 jours : en plus du soutien toujours inconditionnel du PC Course, elle a obtenu celui des dorades coryphènes qui semblent décidées à parcourir un bout de chemin avec elle.

Ce sont des poissons de presqu'un mètre de long avec des reflets bleu argenté lorsqu'elles évoluent entre deux eaux. Pour se nourrir rien de plus simple : elles sautent sur les poissons volants qui évoluent eux aussi autour de la planche.

Lorsqu'elle nous fait la description précise des animaux rencontrés, Raphaëla retrouve immédiatement le ton professionnel et l'oeil affûté du vétérinaire en observation. Rien ne lui échappe et nous avons pour mission de compléter ses observations en compulsant les bouquins ou en surfant sur internet.

Quant à la situation météo elle semble évoluer favorablement dans les jours qui viennent. L'anticyclone qui est sur la France est attaqué par le nord par une dépression située sur l'Ecosse et qui le pousse vers le sud. Toutefois il ne peut descendre très vite parce qu'il est freiné par deux dépressions qui sont situées trop bas :

une première se trouve dans l'Est de New York, sous Terre-Neuve,

l'autre est dans le Sud-Ouest des Açores,

Ces deux dépressions, beaucoup trop sud pour la saison, créent une aspiration de l'air et par conséquent une énorme zone de pétole au niveau du 20° parallèle.

Heureusement Raphaëla n'y est pas parce que je vous dis pas la taille de la zone !

Il est prévu un début de mauvais temps en milieu de semaine sur la France.

L'effet de tout ceci est la redescente de l'isobare 1015 au niveau du 15° parallèle et la remise en route franche du courant d'air Canaries / Cap Vert à partir de mardi dans la journée.

La strétégie pour Raphaëla est de se maintenir au niveau du 10° ou 10° 30' Nord et d'avancer. La remontée immédiate n'est pas forcément une bonne stratégie car notre routeur Guy Saillard a remarqué qu'un vent de Nord-Est régulier 15 à 20 nds se situe à cette latitude, zone où il n'y a pas d'influence des perturbations sur le Nord de l'Atlantique.

Courage et persévérance à Raphaëla : le bout du tunnel n'est peut-être pas si loin !

Le point du jour au mardi 21 mars 2000

Le petit temps était encore au rendez-vous hier mais avec un léger forcissement en fin de journée. La mer commence à se former, signe de vent proche, les marins le confirment.

La chaleur était moins violente que dimanche et le soleil continue de se lever dans la brume.

Raphaëla est en train d’envisager un peu de navigation de nuit car la lune est quasi-pleine lumineuse en ce moment.

Les prévisions météo prises ce matin semblent un peu plus optimistes. En effet, le vent Nord Est 10 nds aujourd’hui forcira dans la soirée et la nuit.

Demain mercredi : Nord Est 15 nœuds, jeudi Nord Est 15 nœuds, vendredi Nord Est 15 nœuds.

A cela se rajoutent la dérive du courant et du vent qui, à eux seuls, devraient faire parcourir environ 24 milles par jour à Raphaëla.

L’autoroute des alizés est bien là, du 5° N au 20° N et du 20° W au 45° W. Rapahaëla est très bien placée, en plein au milieu.

Ca va décoiffer !

 

Le point du jour au mercredi 22 mars 2000

 

Une fois de plus le vent n’a pas dépassé 5 nœuds pour la journée d’hier. Les prévisions météo ont manifestement quelques heures de retard

mais bon, même les TGV peuvent avoir du retard !

Guy Saillard confirme la prévision prise ce matin même à 10H00 : entre le 10° et le 30° N vent de Nord Est 10 à 15 nœuds et sur la même zone vent de Nord Est 15 nœuds pour jeudi.

Raphaëla essaie de prendre des photos des dorades qui l’accompagnent mais l’exercice n’est pas évident. Attendre la dorade avec un appareil photo tout en s’accrochant au wishbone pour capter le souffle d’air qui la fait avancer relève de l’exploit.

La position de Raphaëla ce matin à 10H15 : 9° 52’ N / 29° 24’ W.

Elle a pu bénéficier cette nuit encore d’une dérive ouest d’environ 8 milles, non négligeable.

On peut le dire aujourd’hui, cette traversée n’est pas franchement une promenade de santé mais avec le vent annoncé la deuxième partie de ce périple devrait être un peu plus sereine.

Souhaitons encore grand courage à Raphaëla pour la suite …

 

Le point du jour au jeudi 23 mars 2000

 

Aujourd’hui 28è jour de traversée dans une pétole qui ne décoince toujours pas. On croit vraiment rêver !

A l’appel de ce matin même Raphaëla nous a dit qu’il y avait un peu de mer (0.5 à 1 m de creux) et qu’il semblait se passer quelque chose au niveau du vent… Mais elle reste extrêmement prudente. Rendez-vous ce soir pour confirmation.

Elle nous a expliqué que le petit déjeuner a été périlleux : elle a renversé de l’eau dans la planche en essayant de la verser dans son sachet lyophilisé … Merde alors !

Sa position ce matin à 9H30 (heure Paris) : 9° 51’ N / 29° 52 W. Elle a pu bénéficier encore d’un peu de dérive Ouest pendant la nuit. C’est toujours ça de pris.

La distance parcourue depuis Saly est de 796 milles (1474 km) ce qui reste une performance exceptionnelle au regard des conditions météo désastreuses depuis plus de 3 semaines. Guy Saillard nous confie : " J’en connais beaucoup d’autres, dans ces conditions, qui auraient jeté l’éponge depuis longtemps ! ".

La météo de ce jour et des jours prochains montre un vent de 15 nœuds constant de Nord Est, aussi loin que les prévisions météo peuvent être faites (dimanche), ainsi que le rétablissement de l’anticyclone des Açores à sa place permettant de retrouver un régime d’alizé normal entre 5° N et 18° N depuis Dakar jusqu’à 45° W aujourd’hui.

Daurades et pétrels continuent d’accompagner Raphaëla qui nous a dit que l’eau est à 24° C environ, ce qui, estime-t’elle est peu juste pour la douche !

 

Courage Raphaëla ! La pétole décuple les messages d’amitié et d’encouragements. Mais le PC Course assure !

 

 

Le point du jour au vendredi 24 mars 2000

 

Le vent s'est encore fait attendre durant toute la journée d'hier. Le matin il y avait bien un peu de vent mais de 12h00 à 17h00 la pétole s'est de nouveau réinstallée empêchant toute progression significative de Raphaëla.

La position de Raphaëla ce matin à 8H24 GMT : 9° 45' N / 30° 31' W.

Heureusement la dérive Ouest continue pendant la nuit mais cela reste une maigre consolation.

La préparation physique de Raphaëla avait surtout consisté à renforcer sa résistance au niveau des jambes, largement sollicitées lorsque la navigation se fait au harnais.

Mais, en ce moment, c'est essentiellement le haut du corps qui travaille : bras, épaules, dos, nuque sont mis à rude épreuve dans une navigation qui oblige le plus souvent à soutenir tout le poids de la voile.

Note équipe médicale suit cela de très près et prodigue des conseils de massage et relaxation à Raphaëla pour tenir le choc.

Raphaëla nous a fait part du réconfort que lui apportent les daurades coryphènes qui continuent de l'accompagner dans sa pénible progression.

Vos encouragements à Raphaëla (et au PC Course) sont très attendus en ce moment pour soutenir le moral des troupes !

 

 

Le point du jour au lundi 27 mars 2000

 

Nous restons prudents mais il semblerait que le profil de la traversée soit en train d'évoluer favorablement depuis les dernières 48H.

En effet, la mer est nettement plus formée, environ 1.5 m de creux, et le vent commence à se manifester sérieusement. Il reste encore très irrégulier puisque vendredi il a soufflé (force 3 à 4) en début de matinée et en fin de journée. Mais avec ces nouvelles conditions Raphaëla réussit à parcourir entre 40 et 50 milles chaque jour… Très bonne nouvelle.

Samedi et dimanche Raphaëla a pu avancer de façon significative et sa position dimanche à 20H20 GMT était : 9° 44' N / 32° 30' W.

Le courant est devenu favorable et lui permet d'avancer la nuit pendant qu'elle dort.

En fin de journée vendredi Raphaëla n'a pas pu résister à la curiosité. Elle avait repéré quelque chose qui flottait à proximité de la planche sans savoir si c'était un bout de plastique ou la vessie natatoire d'un poisson. Elle a donc décidé de l'attraper… Mal lui en a pris c'était une méduse qui lui a immédiatement brûlé les mains. Rien de très grave mais quelques heures de piqûre bien urticante … "C'est malin" a commenté sa maman.

Dimanche matin le vent était assez fort et la mer bien creusée. Raphaëla a gréé sa voile de 5.4 m_ et après une heure de navigation la planche a fait une forte embardée dans une vague : résultat mât cassé et donc une bonne demi-heure de boulot pour dégréer rapidement la voile et changer de mât. Mais Raphaëla a géré le problème sereinement, ce type d'incident ayant bien entendu été prévu.

Vous le voyez le moral des troupes est remonté en flèche : soulagement au PC Course après les inquiétudes de la semaine dernière.

Continue Raphaëla ! Le plus dur est très probablement derrière toi.

 

 

Le point du jour au mardi 28 mars 2000

 

Preuve que Raphaëla n'a pas encore tout à fait atteint le régime constant des alizés : le vent n'a à nouveau pas encore été complètement au rendez-vous pour la journée d'hier.

Il semblerait aussi que les animaux se raréfient autour de sa planche : Elle ne voit plus de daurades coryphènes depuis 2 jours. Il reste encore quelques pétrels et bien entendu des méduses, mais cette fois Raphaëla ne s'y laissera plus prendre !

Les irrégularités du vent ne sont pas évidentes à gérer et Raphaëla doit chaque jour réfléchir à la taille de voile la plus appropriée à gréer … Dans cette phase de transition entre la pétole et les alizés Raphaëla a choisi la prudence, car elle doit gérer la fatigue accumulée pendant un mois dans des conditions de navigation éprouvantes.

Le PC Course, quant à lui, organise en ce moment un ravitaillement en mer au large de Cayenne (point situé aux alentours du 10° N / 45° W) pour permettre à Raphaëla de poursuivre sa traversée. Cet objectif intermédiaire que s'est fixé Raphaëla la motive fortement à optimiser sa progression, ce qu'elle peut beaucoup mieux faire qu'avant puisque la dérive combinée due au courant, au vent et aux vagues l'entraîne du bon côté.

Sa position lundi 27 mars à 20H20 GMT était : 9° 55' N / 33° 15' W.

Les prévisions météo ce matin annoncent un vent Nord légèrement Nord-Est sur toute la zone, toujours 15 nds environ avec peut-être 20 nds sur l'Est de la zone.

L'isobare 1015 est situé aux environ du 10° / 15° parallèle avec espoir d'y rester quelque temps donc continuité du vent d'alizé.

 

 

 

Le point du jour au mercredi 29 mars 2000

(des nouvelles en direct au 01 53 63 11 56 : Bibiche ou Hélène en ligne)

 

La journée de mardi a été plutôt nuageuse pour Raphaëla et elle déplore de ne pas encore avoir vu le soleil se coucher ou se lever dans un ciel dégagé. Le vent est toujours présent sur la zone mais il reste encore assez irrégulier.

Raphaëla a gréé sa voile de 6.60 m_ et continue sa progression vers le point de rencontre "ravitaillement". Cette perspective la fait tenir et l'encourage à avancer chaque jour.

Elle a refait quelques tentatives avec le rhum mais : "Il est décidément trop fort" nous a-t'elle dit. Les cacahuètes passent beaucoup mieux semble-t'il.

Toujours pas de daurades en vue : grand calme sur la zone du côté des poissons.

Sa position mardi soir à minuit était : 10° 01' N / 34° 09' W soit une distance de 56 milles parcourue depuis lundi soir minuit. Ca change des 30 à 35 milles péniblement accumulés pendant ce terrible mois de pétole !

Les prévisions météo pour aujourd'hui donnent un affaiblissement possible passager du vent à 10 nœuds dans la zone 30° à 34° méridien sur le 10° parallèle.

Pour demain jeudi retour de l'alizé Nord Est 15 nœuds. Notre routeur Guy Saillard précise bien que les vitesses de vent sont à +/- 5 nds et que sous les nuages il peut y avoir des surventes de l'ordre de 10 nœuds.

L'aventure continue, bon vent Raphaëla !

 

 

 

Le point du jour au jeudi 30 mars 2000

 

La position cette nuit (jeudi 30 mars à 0H30) était : 9° 55' N / 35° 05' W.

Les prévisions pour les journées de jeudi et vendredi sont à peu près similaires, soit un vent de Nord Est 15 nœuds.

La consigne pour Raphaëla est de rester sur le 10° N car il y a des calmes au-dessous correspondant à une zone dépressionnaire installée au large de l'embouchure de l'Amazone.

La navigation hier s'est déroulée sous un ciel nuageux toute la journée et Raphaëla a même eu presque froid à partir de 17H00.

Le PC Course a préparé avec elle hier soir les menus pour le ravitaillement. Autant lui apporter tant que possible les plats qu'elle préfère pour la poursuite de la traversée.

Courage Raphaëla, le point de rencontre n'est peut-être plus si loin !

 

 

Le point du jour au vendredi 31 mars 2000

On croise les doigts, le vent Nord Est force 3 à 4 est toujours présent sur la zone et les prévisions pour aujourd'hui et demain sont toujours : alizé constant Nord Est 15 nœuds sur toute la zone avec une éventuelle rotation un peu plus Nord / Nord Est pour la journée de samedi.

Raphaëla nous a dit hier soir qu'enfin elle avait pu voir le soleil et un ciel beaucoup plus clair pendant la journée.

Après une semaine de navigation dans des conditions de vent correctes, il n'y a pas à dire le moral de Raphaëla est en train de remonter en flèche : le PC Course témoigne, "Nous allons beaucoup mieux !".

Et ce qui contribue très fortement au maintien de son moral ce sont bien tous les messages d'amitié que vous lui faites parvenir régulièrement depuis maintenant 35 jours sans interruption.

Les rencontres en pleine sont en ce moment quasiment inexistantes, mis à part quelques oiseaux qui croisent dans le ciel.

L'équipe Défi Atlantique et tous les amis sillonnent Paris et la France pour rassembler le paquet ravitaillement prévu dans la semaine du 10 au 16 avril.

Bon vent Raphaëla et bonne nav !

 

Le point du jour au samedi 1er avril 2000

La journée de vendredi était encore ensoleillée avec un petit vent nous a dit Raphaëla. Elle nous disait que depuis quelques jours elle ne faisait plus de rencontres aquatiques..

Eh bien hier elle n'a pas été déçue ! Elle a été surprise par un énorme jet d'eau juste à côté de la planche, et a d'abord cru que c'était un énorme vol de poissons volants qui se mettait à sauter très haut. C'était en fait une baleine marron avec un gros aileron sur le dessus, qui se baladait autour de la planche. Raphaëla l'a vue à environ 50 m et elle a vite poser sa voile pour se précipiter sur son appareil photo.

Finalement la baleine s'est glissée sous la planche et a continué sa route.

La position de Raphaëla ce matin à 9H00 GMT était : 10° 05' N / 37° 13' W.

Il reste à Raphaëla 430 milles à parcourir jusqu'au point de rencontre 10° N / 45° W et les prévisions météo pour aujourd'hui donnent un vent de Nord Est 15 nœuds avec un probable renforcement demain dimanche à 20 nœuds. Ce forcissement est lié à une dépression située sur le Nord Portugal qui envoie du vent de Sud / Sud Est sur la France et qui balance un courant d'air de Nord à 30 nœuds le long des côtes du Portugal, puis sur les Canaries et jusqu'à Dakar.

Il est donc possible que les effluves se fassent sentir (légèrement) jusqu'au milieu de l'Atlantique.

Nous avons reçu ce matin un paquet impressionnant de dessins des enfants de l'école de Pénestin, le village de Raphaëla. Merci beuacoup pour Raphaëla à tous les artistes, nous emportons tout ça en Guyane pour les lui montrer.

 

Le point du jour au lundi 3 avril 2000

Conditions de navigation pas évidentes pour Raphaëla hier avec un vent force 5 bien établi et des claques à 6. La fatigue accumulée sur 38 jours de mer ne l'aide pas à affronter sereinement ces nouvelles conditions météo.

Mais Raphaëla continue d'avancer : elle a encore parcouru 60 milles sur les dernières 24 H.

Sa position ce matin à 9H15 GMT : 10° 06' N / 39° 12' W.

La météo pour aujourd'hui annonce un vent Nord Est de 20 nœuds, 15 à 20 nœuds demain avec faiblissement au fur et à mesure des heures.

Sur toute la fin de semaine, prévision de persistance d'un flux de Nord Est 15 nœuds en bordure d'un très large anticyclone situé sous les Açores et couvrant tout l'Atlantique. Raphaëla se trouve actuellement sur l'isobare 1015.

Raphaëla a croisé hier un cargo vers 13H00 (heure locale) et cette fois le contact par VHF a pu s'établir. Le cargo a noté la position de Raphaëla et a modifié sa route alors qu'il se dirigeait droit sur elle. Les échanges de messages ont été très brefs et le cargo a continué sa route….

Rapahaëla a besoin de beaucoup de courage pour avancer jusqu'au point de rendez-vous avec le staff Défi Atlantique. Mais elle a de l'avance sur le programme et elle peut un peu lever le pied pour se reposer si le besoin s'en fait sentir.

 

 

Le point du jour au mardi 4 avril 2000

Les conditions de navigation ne sont toujours pas évidentes pour Raphaëla.

Raphaëla réalise que la pétole l’a fatiguée plus qu’elle ne l’imaginait. Elle a décidé de ralentir son rythme pour reprendre des forces physiques et psychologiques.

Ainsi, hier, journée de repos : musique, lecture, écriture…Aujourd’hui , est prévu un petit programme : pas plus de 4 à 5 heures de navigation.

Sa position ce matin était 10°N / 39°56W.

La méteo pour aujourd’hui et demain annonce un vent Nord de 20 nœuds . Il s’essoufflera à partir de demain soir pour redescendre à 15 nœuds . Elle a toujours des creux de 2.50m à 3m.

Hier elle a encore croisé un cargo vers 13h.

Depuis une semaine, Raphaëla a eu de nombreuses conversations téléphoniques en direct.

Jeudi 30 mars c’était avec Josselin de Rohan , Sénateur, Président du Conseil Régional de Bretagne et Peggy Bouchet.

Samedi dernier avec Fred Beauchêne, au Premier Festival de l’Extrême à Carroz - d’Aräches en Hte Savoie,

Ce matin avec Gérard D’Aboville, en direct du P.C du Défi Atlantique, à la Maison de la Bretagne.

A chaque fois, Raphaëla exprime à quel point les encouragements qu’elle reçoit au téléphone, en direct et par les e-mails qui lui sont transmis tous les jours, sont importants pour tenir bon et poursuivre sa route.

 

 

 

Le point du jour au mercredi 5 avril 2000

Aujourd'hui, 41ème jour de traversée pour Raphaëla.

Raphaëla a navigué cinq heures. Sa position est 10°03 N., 40°38 W.

Elle a parcouru 60 milles lors des dernières 24 heures. La houle est importante, les creux sont de deux à trois mètres et rendent le gréage et le dégréage difficiles, mais ne gênent pas son sommeil.

La météo prévoit aujourd'hui un vent Nord de 20 Noeuds descendant à 15. C'est le temps typique d'alizé avec force 4 à 5.

Guy Saillard, le fidèle routeur, est surpris de l'extrême régularité avec laquelle Raphaëla suit le 10° parallèle, un vrai trait droit sur la carte, ce qui n'est pas le cas en général: chapeau!

Le rendez-vous pour le ravitaillement est prévu pour la semaine prochaine.

Knorr a mijoté de nombreux petits plats épicés en poudre pour Raphaëla.

Le moral est meilleur et la ligne d'arrivée se profile dans l'esprit de Raphaëla: elle se voit déjà dans une jupe large à volants pour fêter son arrivée à la Martinique!

A 13h30, Raphaëla a donné de ses nouvelles en direct sur France Inter, à la fin du journal, dans le magazine consacré aujourd'hui aux Aventuriers.

Elle a expliqué à Bruno Peyron toutes les petites réparations qu'elle a effectuées sur la planche, en suivant les instructions de Guy Saillard, et se dit surprise de voir que ses bricolages tiennent.

Comme d'habitude, la communication était excellente et on pouvait entendre la voix de Raphaëla, si proche et pourtant si loin, seule au milieu de l'Atlantique.

 

 

 

Le point du jour au jeudi 6 avril 2000

Aujourd'hui, 42ème jour de traversée pour Raphaëla.

Sa position est 10°01 N., 42°10W.

Depuis hier elle a parcouru 62 milles.

Météo : l’alizé constant nord est de 20 nds aujourd’hui et demain Toujours une forte houle avec des creux de 2 à 3m.

Le vent s’affaiblira en fin de semaine puis reprendra entre 15 et 20 nds jusqu’à

La Martinique.

Guy conseille à la gazelle de continuer comme ça , mais toujours de se ménager…

Au PC l’effervescence règne,enthousiasme des derniers préparatifs avant le

ravitaillement qui doit avoir lieu la semaine prochaine.Au menu grande variété

de petits plats lyophilisés (sauf l’huile d’olive évidemment ! ! !)-et quoi d’autre

quelques tee shirts,une nouvelle montre Beuchat et des crèmes solaires Decleor

pour se refaire une petite beauté.Et gare aux poissons ! ! !

Envoyez vos encouragements par e.mail nous lui transmettrons.

A demain.

 

 

Le point du jour au vendredi 7 avril 2000

43ème jour de traversée pour Raphaëla.

Position 10°01N -43°11W

Toujours les mêmes conditions: vitesse 15nds- houle un peu moins forte.

Hier Raphaela a vraiment pris son pied pendant 6 heures,navigation optimale sur une mer de rêve d'un bleu profond et un coucher de soleil à se pamer!!!!

Une nouvelle rencontre: un oiseau s'apparentant à une mouette de couleur marron foncé avec un cri strident a salué Raphaëla.

Devinette :jeune goéland ou autre ? à vous de nous aider à l'identifier...

Aujourd'hui 12h15,une surprise de marque pour Raphaëla au PC:Emmanuel Coindre -tout juste de retour d'une traversée de l'Atlantique en Hydrocycle entre Les Canaries et Les Barbades- est passé l'encourager et échanger quelques émotions et impressions ,moment privilégié de connivence entre aventuriers ...

Un point commun fort:l'importance des amis,de la famille,du soutien des gens en général

"c'est le moteur dans les moments difficiles" précise Emmanuel.

Bravo à ces aventuriers qui nous transportent dans leur défi et nous font partager leur tenacité,leur courage en bref leur passion.

Le PC vous souhaite un super week end et vous donne rendez vous lundi.

 

Le point du jour au lundi 10 avril 2000

 

46ème jour de navigation pour Raphaëla.

Position : 9°31N-45°10W.

Les conditions sont un peu les mêmes. Le vent est de 10 nœuds, la houle de 1mètre à 1mètre50.

Hier Raphaëla a navigué 6 heures.

Seules compagnie en ce moment : les dorades coryphènes qui entourent la planche de Raphaëla comme pour un défilé.

Toute la concentration est portée sur le ravitaillement.Il s’agit de se retrouver en plein océan.

Le décalage horaire est de 4heures en ce moment avec Raphaëla.

Après le ravitaillement, le courant sera bon et le vent de force 3 jusqu’à la Martinique.

La suite s’annonce bien.

Bonne journée sur terre et sur mer à tous.

 

Le point du jour au mardi 11 avril 2000

47ème jour de traversée.

Position : 9°39N - 46°11W.

Lundi Raphaëla a eu un petit vent puis calme plat dans l’après-midi, elle s’est octroyée un jour de " vacances ".

Au menu : lecture : Sinoé, l’Egyptien,

Ecriture et bricolage : Comment se fabriquer un parasol avec un torchon afin de se protéger d’un soleil torride ?

Raphaëla a aperçu 2 bateaux de pêche. Elle a pu établir un contact V.H.S. avec l’un d’eux, il s’agissait d’un bateau vénézuélien.

La concentration est portée sur le proche ravitaillement : probablement aujourd’hui avec un vent de 10 à 15 nœuds annoncé, et une houle de 1mètre50.

 

Bonne journée sur terre et sur mer à tous.

 

Le point du jour au mercredi 12 avril 2000

48ème jour de navigation pour Raphaëla.

Position : 9°58 N-47°11W.

Raphaëla a pu être ravitallée mardi par un patrouilleur de la marine nationale La Fougueuse au cours d’une mission de surveillance .

Elle était en forme et compte bien poursuivre son périple.

Les produits Knorr ont été appréciés.

L’ensemble de l’opération de transbordement effectué dans une houle de trois mètres, n’a duré que quelques heures ce qu’elle a trouvé trop court.

Elle a passé toute l’après-midi à ranger tout ce qui lui avait été apporté. Elle cherche désespérément ses lunettes et sa nouvelle montre Beuchat.

Elle lutte désormais contre l’humidité d’autant qu’au cours de la nuit elle a subi des averses.

Mercredi matin le soleil est revenu et la mer est formée. Elle s’apprêtait à naviguer tranquillement pour gérer ses forces.

 

Le point du jour au jeudi 13 avril 2000

 

49ème jour de navigation pour Raphaëla.

Position : 10°06 N-48°33W.

 

Raphaëla a fait une navigation de 6 heures dans sa journée de mercredi. Elle a été heureuse de retrouver un vent de force 4 à 5 et a pu faire une moyenne de six nœuds. Celai lui a permis de parcourir 80 milles en 24 heures.
Un oiseau fatigué est venu se poser sur sa planche, elle l’a pris en photo.

Jeudi matin la mer était plus calme , moins formée.

Raphaela a une bonne voix depuis qu’elle a été ravitaillée meme si elle a été un peu triste de voir s’éloigner le bateau de la marine.

Nous lui souhaitons bon vent et du courage pour continuer.

 

Le point du jour au vendredi 14 avril 2000

 

50ème jour de navigation pour Raphaëla.

Position : 10°11 N-49°59 W.

Des conditions favorables de vent force 4 à 5 accompagnent désormais Raphaëla et la pousse toujours un peu plus loin à l’ouest,vers la Martinique.

Hier, elle a navigué 6 heures durant,dans des conditions idéales. Elle savoure pleinement les sensations de la navigation au grand large  et avale les milles…

Encore 83 milles durant ces dernières 24 heures ! ! !

Au PC course, le rythme s’accélère également et l’heure est aux préparatifs pour l’arrivée en Martinique prévue, si les conditions se maintiennent, pour le week end de Pâques.

Ding Ding Dong  ! ! !

 

 

Le point du jour au dimanche 16 avril 2000

Raphaëla continue sa progression vers les Antilles à un rythme soutenu.

Sa position dimanche matin à 10H00 GMT était : 10° 29' N / 52° 31' W

Cependant les conditions météo sont une fois de plus de l'ordre de l'insolite voire de l'exceptionnel.

En effet, Raphaëla essuie en ce moment grain sur grain avec un ciel noir et menaçant et beaucoup de pluie, dans une mer assez creusée (3 à 4 m). Tout ceci rend délicates les conditions de navigation (survente dans les grains puis accalmie peu caractéristiques des temps d'alizés…).

Nous revenons de Cayenne où il pleut des seaux d'eau depuis une semaine sans discontinuer. Dans la seule nuit de samedi 8 à dimanche 9 avril il est tombé 1.80 m d'eau à Cayenne. La région a été mise en état d'alerte par les autorités.

Cet effet "pot de chambre" à Cayenne a des impacts directs sur la météo que connaît Raphaëla en ce moment.

La prudence reste de mise pour Raphaëla car il reste encore un peu de route à faire pour atteindre les Antilles.

Patience donc dans le gros temps et les choses devraient s'améliorer à partir de mardi.

 

Courage Raphaëla, ton fan club est avec toi.

 

 

Le point du jour au lundi 17 avril 2000

 
Voici deux jours que Raphaëla essuie de grosses averses au beau milieu de l'Atlantique avec des rafales de vent force 5 à 6. L'atmosphère tropicale et très humide est en train de transformer en baignoire ce qui n'est plus tout à fait du goût de Raphaëla. Mais bon encore quelques jours de "piscine" et la terre ferme sera à portée de pied.

Sa position ce matin était : 10° 37' N / 53° 46' W.

Raphaëla n'a qu'une hâte : Arriver à la Martinique !

Le staff se met en route dès mercredi mais nous avons fait en sorte que les infos sur le site continuent …

Les prévisions météo montrent un vent de 20 nœuds Nord-Est pour aujourd'hui lundi tournant Est vers le 55° 56° W, ce qui permettra à Raphaëla de prendre un cap plus au lof.

En avant Raphaëla le p'tit punch n'est plus très loin.

 

Le point du jour au mardi 18 avril 2000

 

La journée de lundi a été assez chaude en ce qui concerne les conditions de navigation. En effet, le vent soufflait à force 5 à 6 établi obligeant Raphaëla à s'asseoir sur sa planche pour tenir sa voile. Elle est même à l'eau 3 fois.

L'humidité dans la planche semblait s'atténuer un peu. Tant mieux car l'ambiance piscine au quotidien ce n'est pas le rêve qu'on s'en fait.

Le compte à rebours est désormais commencé. Le staff s'envole demain mercredi pour la Martinique en vue de préparer l'arrivée. La famille et les amis suivront de près.

Sa position à 11H20 GMT : 11° 02' N / 54° 49' W.

Les prévisions météo semblent montrer une légère atténuation du vent : 15 à 20 nœuds dans les jours prochains au lieu des 20 nœuds établis depuis quelques jours. Il devrait aussi virer plus à l'Est ce qui lui permettra de reprendre du cap.

L'arrivée s'approche Raphaëla; alors pas de risques inutiles. La vigilance est plus que jamais de mise.

Avis aux habitués de la Martinique : Tous les contacts que vous avez sont les bienvenus (logement pour amis et famille, bateau accompagnateur, bars à ti'punch, où zouker ? …. ).
 

Courage Raphaëla, hier c'était le ti'punch qui approchait ; aujourd'hui nous avons trouvé le citron vert !

 

Le point du jour au mercredi 19 avril 2000

Enfin une bonne journée de navigation pour Raphaëla mardi : Vent 15 à 20 nœuds, creux pas plus de2.50 m, grand soleil. Tous les bonnes conditions réunies en une seule journée c'est rarissime.

Raphaëla nous a dit qu'en fait le vent était à 30 nœuds les jours précédents, ce qui explique ses difficultés à tenir sa voile.

Elle a rencontré hier encore une baleine, ou plus exactement son dos, en fin d'après-midi.

L'intérieur de la planche est en train de sécher avec moins de condensation et d'humidité. Byzance n'est pas si loin !

Sa position mardi à 23H30 GMT était : 11° 14' N / 55° 22' W.

Si l'on en croit la météo, Raphaëla aborde une zone plus calme en termes de mer et de vent.

Un premier avion décolle aujourd'hui même pour la Martinique, la famille et les amis suivront vendredi et samedi.

Alors si vous ne pouvez pas vous déplacer, tous à vos T.V

 

Le point du jour au jeudi 20 avril 2000 

56ème jour de navigation pour Raphaëla.
Position ce matin à 8h GMT : 11°50’N - 57°06’ W.

La navigation hier a été tranquille : vent sympa de force 4/5, vagues de 1 à 2 mètres de creux, soleil ; elle n’a finalement pas mis la voile de 6m60, craignant que le vent ne devienne plus fort.

Toutes les conditions étaient réunies pour que la navigation d’hier soit une partie de plaisir pendant 6 heures …

Mais, Raphaëla a mal partout, aux mains, aux bras, au dos, à la nuque, elle passe plus d’une heure le soir à se masser les endroits douloureux.
Elle se donne du courage en chantant à tue-tête, au-dessus des vagues ; et elle racle sa mémoire pour retrouver les paroles de toutes les chansons et des cantiques qu’elle connaît.

La moindre tâche lui demande plus d’attention, plus d’énergie : ELLE  A HATE D’ARRIVER.

Les conditions météo devraient se maintenir pour aujourd’hui et demain. Il reste 250 milles à parcourir jusqu’à Sainte-Lucie et Saint-Vincent.

Aujourd’hui, elle a répondu aux questions en direct  de M6 et du Parisien. Retransmission ce soir.

Le relais du PC du Défi Atlantique s’organise à Diamant. (Le PC  à la Maison de la Bretagne continue jusqu’au retour de Raphaëla en France). L’équipe est bien arrivée cette nuit. L’arrivée est toujours prévue pour dimanche à Fort de France. J – 3 ?

COURAGE, RAPHAELA !

 

Le point du jour au vendredi 21 avril 2000 

57ème jour de navigation pour Raphaëla. 
Position aujourd’hui à 7h GMT : 11°47’N - 58°25’ W. 

Raphaëla a navigué 7 heures hier avec des conditions qu’elle décrivait comme idéales, le vent avait faibli, la mer  était plus calme, juste bien. Elle avait gréé la voile de 6m60. Elle avait l’impression d’avoir des ailes, toutes les douleurs étaient oubliées. 

Elle a eu hier la visite d’un compagnon de traversée, un oiseau brun s’est posée sur la planche. De la taille d’un pigeon, mais en plus fin, avec une calotte noire sur la crête et une pointe curieuse à la queue, Il a été identifié comme un labbe parasite par Augustin, le frère de Raphaëla, grand connaisseur des oiseaux. 

Il est connu comme le pirate des mers. Il a un vol gracieux avec des accélérations fulgurantes. Il pourchasse ainsi les autres oiseaux et les force à lâcher leur proie, dont il s’empare en plein vol. 

Grande frayeur hier pour Raphaëla. En ouvrant le coffre avant de la planche, elle a aperçu un petite bête noire courant sur une voile. Horrifiée, elle a secoué la voile au-dessus de la mer et la chose est tombée. Mais Raphaëla n’ose plus ouvrir le coffre, de peur d’y voir s’agiter une armada de pattes noires. 

Les prévisions météo pour les deux prochains jours sont excellentes. La Martinique n’est plus qu’à 250 milles nautiques. L’ arrivée se profile pour le lundi de Pâques, à Fort de France. 

Le magazine Bateaux vous propose un « chat » avec Raphaëla le mardi 25 avril à 17h, sur le site www.newsfam.com , page communauté, et à 19h sur le site www.spray.fr, page accueil. Vous pouvez poser vos questions dès aujourd’hui en vous connectant sur l’un ou l’autre site. 

J – 3 avec un plus petit point d’interrogation 

 

Le point du jour au samedi 22 avril 2000

 
58ème jour de navigation pour Raphaëla.
 J – 2.
Position aujourd’hui à 7h GMT : 12°05’N – 59°32’ W.

Journée difficile pour Raphaëla. Elle a été à nouveau soumise au caprice d’une météo anormale. Alors que les prévisions étaient idéales pour la journée, elle a navigué environ 6 heures sous un ciel gris, avec des averses, un vent plus faible et surtout un courant la déportant vers le Sud.

Inquiète de se voir peu progresser, Raphaëla a téléphoné à Guy Saillart pour lui demander des conseils sur la route. Ce courant est une anomalie, lui a dit le routeur, lui recommandant de ne pas chercher à compenser, mais de mettre le cap à l’Ouest, pour y échapper le plus vite possible.
 
De plus, en fin de journée, elle a dû changer le câble de maintien du safran, qui avait à nouveau cassé.

Le moral de Raphaëla est remonté quand lui ont été transmis les encouragements  des élèves de la grande section de l’école maternelle de Médicis, à Paris, qui sont venus visiter le PC du Défi Atlantique. Ils suivent son projet depuis octobre dernier et connaissent tous les détails de la traversée. Ils ont déroulé un grand poster avec « Bravo, tu as gagné ! » peint en bleu, où se détachent tous leurs dessins multicolores, des Raphaëla sur la planche, des phares entourés de cœurs, des orques, des méduses, un marin tendant un sac de ravitaillement.

Ils voisinent avec les dessins des élèves de l’école publique de Pénestin qui couvrent les murs du PC, à la maison de la Bretagne.

La météo prévue pour aujourd’hui est un vent d’Est de 15 nœuds, le vent idéal pour Raphaëla.

La terre ferme n’est pas loin, le défi atlantique presque gagné… Le rêve se réalise…
Nous t’attendons tous, Raphaëla… tu arrives… tu  ARRIVES, TU ARRIVES ! ! ! !

 

dimanche de Pâques, 23 avril 2000
 

 
Le contact visuel a été établi avec Raphaëla à 13h10, ce dimanche de Pâques. 

Elle était au point 13°21N et 60°48W. Elle s'est assise pour déjeuner, conformément au programme nutritionnel établi et compte reprendre sa navigation pour avaler encore quelques dizaines de milles. 

La mer est formée avec des creux de 2m, vent N-NE. Raphaëla est maintenant dans le couloir le long des Antilles derrière la Barbade, à peu près au niveau du passage entre St Vincent et Ste Lucie. 

Le programme prévoit un nouveau contact avec le bateau suiveur en fin de journée pour un nouveau point. Tout va bien et, à bord du bateau suiveur, certains pêchent la daurade coryphène tandis que les autres nourissent l'océan. 

 

Point du jour du lundi 24 avril 2000
 

 
Raphaëla est arrivée !

Elle est arrivée à 11h55, heure locale, ce lundi de Pâques, à la Pointe Cherri, près de Diamant, au Sud de la Martinique.

Elle est arrivée après 60 jours de mer, solitaire sur sa planche à voile.

Première femme à avoir traversé l'Atlantique en planche à voile, Raphaëla a réalisé son rêve.

Après avoir passé la nuit devant l'ile de Ste Lucie, elle a repris la navigation ce matin pour parcourir les 20 milles restant entre Ste Lucie et Diamant.

Le ciel était gris, la mer plutôt calme, vent de petit largue.

Vers 11h, un catamaran avec une trentaine d'amis et de membres de la famille de Raphaëla à bord, arrivait à sa rencontre. Au son de cris de joie, d'applaudissements, de corne de brume, Raphaëla a navigué jusqu'à la Pointe Cherri. Des planches à voile et d'autres bateaux l'ont rejointe pour l'escorter.

A cinquante mètres du ponton, elle a laché la grande voile qui s'est lentement couchée sur l'eau et a levé les bras au ciel en souraint. Guy Saillard est allé la rejoindre en Zodiac, a amarré la planche à un corps-mort. Il a pris la voile qu'il a rapportée sur le ponton. Raphaëla attendait assise sur sa planche et regardaient ceux qui étaient venus l'accueillir.

Puis elle est montée à bord et est arrivée au ponton. Sous les ovations elle a marché quelques pas et a été happée par tous ceux et celles qui voulaient la serrer dans leurs bras.

Raphaëla est arrivée. C'est MAGNIFIQUE. Six jours avant de célébrer ses 40 ans, elle a gagné son défi.